Wendy Prin-Conti

Wendy Prin-Conti - Sabine Sicaud - editions veliplanchistes

L’universitaire signe la préface de L’Herbier de Sabine Sicaud, une sélection de poèmes de la jeune poétesse du début du XXe siècle.

Wendy Prin-Conti - Sabine Sicaud - editions veliplanchistes

Wendy Prin-Conti est professeure agrégée de lettres modernes et docteure en littérature française. Ses recherches portent sur la manière dont notre histoire littéraire s’est constituée, afin de mieux interroger ses marges et ses silences.

Passionnée par la poésie du tout premier vingtième siècle, elle a consacré sa thèse aux recueils de jeunesse de Jean Cocteau, François Mauriac et Maurice Rostand. Elle s’intéresse également à la production et à la réception des œuvres écrites par les femmes poètes de la Belle Époque. Elle a ainsi dirigé le volume Femmes poètes de la Belle Époque (1890-1914) : heurs et malheurs d’un héritage, paru en 2019 aux éditions Honoré Champion. 

Parallèlement à ses activités de recherche, elle a réalisé La Splendeur d’aimer (2019), un court-métrage de fiction inspiré de la vie et de l’œuvre de François-René de Chateaubriand. 

Bibliographie de Wendy Prin-Conti

Publications

« Cocteau fin-de-siècle », Revue des Lettres Modernessérie Jean Cocteau, n° 8, « Création et intermédialité », Classiques Garnier2018, p. 261-281.

« « Éternelle vivante aux mains ensevelies » : Marceline Desbordes-Valmore dans Les Muses françaises de Rosemonde Gérard », J’écris pourtant, bulletin de la Société des études sur Marceline Desbordes-Valmore, n°2, 2018., p. 59-66.

« Leur jeunesse : enquête sur les mystères de l’amitié Cocteau/Péguy », bulletin de l’Amitié Charles Péguy, n°160, octobre-décembre 2017, p. 386-392.

« Sur les traces de Noir et Blanc, pièce de jeunesse inédite de Jean Cocteau », Revue d’Histoire Littéraire de la France, n°2, avril-juin 2015.

« Jean Cocteau – Henri de Régnier, Vestigia Flammae », Cahiers Jean Cocteau n°10-11, Les Amis de Jean Cocteau, mars 2013, p. 19-37.

« Jean Cocteau et le roman populaire ou le sacre de la littérature à un sou », Le Rocambole, n° 58, printemps 2012, p. 129-143.

Actes de colloques et de journées d’étude 

« La Renaissance classique de Charles Maurras à l’épreuve du vers », actes du colloque international « Du style des idées : nationalisme et littérature (1870-1920) », organisé les 28 et 29 juin 2018 à l’université du Luxembourg, à paraître en 2019 chez Peter Lang.

« Écrire l’homosexualité en 1910. Stratégies croisées de trois jeunes poètes : Jean Cocteau, François Mauriac et Maurice Rostand », actes du colloque international « L’Amour qui n’ose pas dire son nom », organisé les 23 et 24 mai 2018 à l’université Jean Monnet de Saint-Étienne, à paraître en 2019 dans la revue Littératures, n°81.

« Les femmes poètes, marraines littéraires oubliées de la jeunesse 1900 », actes de la journée d’étude « Femmes poètes de la Belle Epoque : quel héritage ? », organisée le 28 novembre 2016 à l’université Paris III – Sorbonne Nouvelle, à paraître en 2019 chez Champion, coll. « Littérature et genre ».

« La génération 1910 ou les derniers feux du dandysme », actes de la journée d’étude « Figures du dandysme » organisée le 18 novembre 2016 à l’université Paris III – Sorbonne Nouvelle, Peter Lang, « Études de linguistique, littérature et art », n°25, p.71-80.

Pour en savoir plus sur Sabine Sicaud

1 commentaire

Les commentaires sont fermés.